La règlementation thermique 2020

Table des matières
Les réalisations
None
Share on facebook
Share on linkedin
règlementation thermique 2020

Dans le cadre de la protection de l’environnement et du développement durable, les nouvelles constructions et les rénovations en France sont soumises à des réglementations strictes. La réglementation en vigueur ces dernières années n’est autre que la réglementation thermique 2012. Récemment, celle-ci a été remplacée par la réglementation thermique 2020.

Qu’est-ce que la RT 2020 ?

La RT 2020 (Réglementation thermique), aussi appelée RE 2020 (Réglementation Environnementale) est l’application de nouvelles normes dans la construction. Comme son nom le laisse entendre, cette nouvelle réglementation thermique est plus axée sur la performance énergétique des bâtiments et leur empreinte environnementale. En d’autres termes, les nouvelles constructions doivent et devront non seulement consommer moins d’énergie, mais aussi produire leur propre énergie renouvelable.

Voici les normes RE-2020 à respecter :

Limiter l’ensemble de sa consommation énergétique

Avec la RT 2020, l’ensemble de la consommation énergétique des constructions neuves doit être inférieur à 100 kWhep/m²/an, alors qu’en 2018, la moyenne s’élevait à 210 kWhep/m²/an. De ce fait, une isolation performante et l’utilisation d’appareils moins énergivores sont exigées, notamment pour :

  • Le chauffage
  • L’éclairage
  • Les appareils électriques
  • L’eau chaude sanitaire

Réduire la consommation de chauffage

En ce qui concerne le chauffage intérieur, un bâtiment neuf doit consommer moins de 12 kWhep/m²/an. À titre de rappel, le kWhep ou kilowattheure d’énergie primaire est l’unité de mesure qui détermine l’énergie nécessaire à la production et au transport de l’électricité.

En France, 1 kWh équivaut à 2,58 kWhep. Avec la RE 2020, les nouvelles constructions devront relever un défi colossal en termes de consommation de chauffage. En effet, de 110 kWh/m²/an, cette consommation devra être inférieure à 4,65 kWh/m²/an pour les logements qui seront équipés d’un chauffage électrique.

Afin de réduire au maximum la consommation de chauffage, une isolation thermique performante est indispensable aussi bien en période hivernale qu’estivale. Il est alors conseillé de privilégier les matériaux à faible conductivité thermique, notamment le verre cellulaire et le bois.

L’application de la RT 2020 permettra aux occupants de bénéficier d’un confort optimal, peu importe les conditions climatiques, tout en consommant moins sur le chauffage.

Produire une énergie renouvelable

Le but de la RT 2020 est de favoriser la construction ou la rénovation de logements moins polluants. La production de sa propre énergie renouvelable figure donc parmi les normes règlementaires à respecter. Plusieurs alternatives avantageuses sont possibles à l’instar de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.
En revanche, il faut souligner qu’un Bâtiment à Énergie Passive (BEPAS) ne respecte pas les normes imposées par la RT 2020. Bien qu’il soit capable de préserver la chaleur des appareils et des occupants, il ne génère pas d’énergie.
Afin donc de respecter la RE 2020, les nouvelles constructions doivent être des Bâtiments à Énergie Positive (BEPOS). Ces derniers sont moins énergivores et génèrent plus d’énergie.

Quelles sont les différences entre la RT 2012 et la RT 2020 ?

La RT 2012 et la RE 2020 ont pour objectif de réduire les dépenses énergétiques des ménages. La première différence entre ces deux réglementations réside avant tout à la limite des dépenses énergétiques prévues, soit 50 kWh/m2/an pour la RT 2012, contre 0 pour la RT 2020. Cette dernière impose également aux constructions neuves de générer plus d’énergie.

Voici quelques éléments à retenir pour bien distinguer la RT 2012 et la RE 2020 :

RT 2012 VS RT 2020 : BBC VS BEPOS

D’un point de vue technique, la RT 2012 ne concernait que les Bâtiments Basse Consommation (BBC). Quant à la RT 2020, on parle plutôt de Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS), dont la consommation énergétique devra être inférieure à la production.

De nouveaux usages avec la RE 2020

Pour rappel, la RT 2012 prend en compte cinq utilisations spécifiques :

  • La production d’eau chaude sanitaire
  • Le refroidissement
  • Le chauffage
  • L’éclairage
  • Les auxiliaires : pompes, ventilateurs, etc.

Avec la RE 2020, de nouveaux usages domestiques sont concernés :

  • L’utilisation d’appareils électroniques : TV, ordinateurs, réfrigérateurs
  • Les appareils ménagers
  • Les effets du carbone de la construction

La RE 2020 concerne chaque individu

La RE 2020 ne concerne pas seulement les professionnels du bâtiment, mais également chaque individu et citoyen. Bien que les évolutions technologiques permettent de réduire notre consommation énergétique, elles ne sont pas suffisantes pour éviter totalement le gaspillage.

Chaque individu et sa progéniture devront alors apprendre à moins consommer et utiliser de l’énergie d’une manière efficace pour respecter la norme RE 2020.

Réglementation environnementale 2020 : quelle énergie produire ?

Afin de respecter la RE 2020, de nombreuses options s’offrent aux constructeurs pour produire de l’énergie.
En produisant une énergie verte, vous êtes autonome tout en ayant la possibilité d’alimenter en électricité d’autres bâtiments, même isolés. Sans compter que c’est un acte écoresponsable qui vous permet également de faire des économies sur votre coût d’électricité.

Pour que les installations soient adaptées, il est essentiel de définir l’énergie que vous souhaitez produire.

Photovoltaïque

En installant sur votre toiture des panneaux photovoltaïques pour une autoconsommation, non seulement vous respectez la norme RE 2020, mais vous pouvez également bénéficier des aides de l’État.

Hydro-turbine

Cette solution permet de produire sa propre énergie à condition que le bâtiment se situe à proximité d’un cours d’eau avec un débit élevé. L’installation de ce type de source d’énergie nécessite la réalisation de quelques démarches administratives qui peuvent s’avérer compliquée.

Éolienne

L’installation d’une éolienne requiert un investissement conséquent en raison de son coût qui peut aller jusqu’à 40 000€. Pour qu’elle fonctionne correctement, la nouvelle construction doit se situer dans une zone où le vent est quasiment constant. Il est important de prendre en compte le règles d’urbanisme local avant de se lancer sur un projet de ce type. La maintenance des mini-éoliennes peut également être un poste de dépense importante.

Entrée en vigueur de la RE 2020

Alors que la RE 2020 s’applique aux nouveaux bâtiments publics depuis 2018, il faudra encore patienter jusqu’en 2022 pour qu’elle soit effective pour les logements de particuliers. Ce retard est dû essentiellement à la Covid-19.
En revanche, si vous avez obtenu un permis de construire avant le 1er janvier 2021, vous serez toujours soumis à la RT 2012. Au-delà de cette date, votre maison devra respecter la RT 2020.

Donnez votre avis
Donnez votre avis